À propos

Bonjour !

Je me présente, je suis sophrologue, sophro-analyste et thérapeute par les mouvements oculaires. Je propose également des ateliers d’art-thérapie.
En parallèle et depuis plus de 10 ans, je suis également graphiste/illustratrice.
Mes deux formations sont très complémentaires et me permettent d’accompagner au plus près les enfants, les adolescents et les adultes dans leur démarche de « mieux être ».
Je travail à mon cabinet à Mont de Marsan (Centre Ther’Happy) avec les enfants à partir de 4 ans, les adolescents et les adultes. J’interviens aussi dans les écoles, les collèges, les lycées, les entreprises, les associations sportives, en ESAT, …

Voici mon parcours de formations :

– DEUG de Psychologie – Faculté François Rabelais, Tours
– Licence de Designer Graphique et Multimédia – Ecole Brassart, Tours
– Diplôme de Sophrologue – Ecole de Sophrologie de Thierry Loussouarn, Salon de Provence

Je suis soumise au code de déontologie des Sophrologues :

http://www.chambre-syndicale-sophrologie.fr/la-chambre/deontologie-sophrologie

Je suis membre de la Fédération Française De Sophrologie (FFDS) et j’adhère à la Chambre Syndicale de Sophrologie.

Un peu de sophrologie maintenant…

Le but cher à tout bon sophrologue est d’autonomiser le patient, de lui prouver sa faculté à se prendre en charge et de participer activement à son équilibre de vie.

Les méthodes sophrologiques

La sophrologie permet, grâce à une relaxation profonde du corps, d’atteindre une détente mentale. Celle-ci, libère notre esprit et nos capacités peuvent s’exprimer, prendre forme.
La détente et la création de ressources sont obtenues grâce à un protocole qui associe :
• des exercices dynamiques corporel,
• la respiration (voir la cohérence cardiaque),
• la lecture du corps (SDB)
• et enfin l’activation (Activation Intra Sophronique).
Durant la séance, on va relâcher chaque partie de notre corps, de nos muscles et laisser toute trace de tension musculaire s’évaporer.
A ce moment, nous atteignons un état particulier… Celui entre veille et sommeil.
Durant cette phase, le sophrologue va activer les ressources nécessaires (ex : pour atteindre un objectif, un « mieux-être », surmonter une appréhension, une peur ou bien encore une angoisse, se sentir « capable de », apprendre à gérer ou anticiper une crise, retrouver le sommeil…) et proposer une futurisation de ce positif pour le reste des jours à venir.

Pour résumer, la sophrologie permet de se relaxer, de gérer son stress, de retrouver le calme, de s’apaiser, de trouver (ou retrouver) les ressources dont on a besoin pour avancer dans la direction souhaitée. On apprend progressivement à reconnaître, accueillir et gérer ses émotions. Les activations des séances stimulent les capacités, permettent de mieux dormir, d’être plus concentré et surtout de prendre du recul pour apporter des solutions justes et adaptées à chaque situation de la vie.

La sophrologie vise à établir un équilibre entre nos émotions, nos pensées et nos comportements.

 

Flora Löcsei